Biographie des différentes disciplines

Yékini CAMARA - danseur et chorégraphe

 

Yékini CAMARA  est né à Conakry en Guinée. Artiste polyvalent, musicien, chanteur, jongleur, acrobate et surtout danseur et chorégraphe, il débute sa carrière au sein du ballet SANKE DANSE de Jeanne MACAULEY, et intègre ensuite la compagnie du CIRCUS BAOBAB, où il s'est produit sur différents spectacles en tournées internationales.

Son parcours est jalonné de rencontres essentielles dans le monde de la danse africaine et du cirque : Centre de formation de l’Ecole des Sables au Sénégal, Ecole nationale de cirque de Châtellerault.

En 2008 il signe sa première chorégraphie avec la compagnie « Les sorciers », il crée ensuite son solo intitulé «Traversées». En 2013 il intègre la comédie musicale "Black music légend show"  puis il participe aux créations des  spectacles "Ethnic Afro" en 2014 et  "Yakar" en collaboration avec Abib SOW, en 2016.

Chanteur

Parallèlement à sa carrière de danseur, Yekini interprète de nombreux chants traditionnels et depuis quelques années des compositions personnelles sur des thèmes qui le touche comme celui de la famille, de la femme, de l’Afrique. Une musique et des chants où se mêlent  la fois les préoccupations d’un homme de la diaspora, partagé entre sa culture d’origine et la culture de la France où il est installé depuis 2007.

La musique et le chant font partie de sa formation initiale, on retrouve dans ses interprétations les influences de la créativité africaine et celles de l’Occident. C’est une musique originale et atypique qui, se révèle à travers ses mélodies.

En 2010 il crée avec l’association SANKE DANSE,  groupe DJIGUIBA et se produit sur divers évènements en Midi-Pyrénées et dans toute la France.

Il croise sur son chemin Richard BOHRINGER et partage la scène avec lui en septembre 2012 au festival Tout en Stock à Cordes sur ciel (Tarn).

Sa voix douce et suave, parfois rauque, vous entraîne dans le rêve ou la poésie sans rien perdre du dynamisme et de la vivacité de son corps de danseur. C’est un voyage à travers les sons et les instruments qui l’accompagnent.

Il sait s’entourer de musiciens talentueux pour l’accompagner, à la fois avec les instruments traditionnels du continent africain, et ceux plus connus et non moins extraordinaires de notre continent.

Acrobate-jongleur

Le Circus Baobab est issu d'une idée de Laurent Chevallier, réalisateur de cinéma. Séduit,

Au printemps de 1998, l'équipe artistique cherche à réaliser un long métrage sur un cirque guinéen itinérant. Ce film est centré sur « une troupe de saltimbanques africains, autour de sa vie quotidienne, de son périple le long des pistes, de ses représentations sur les places de villages. » L’idée est séduisante, mais il n'existe pas de cirque itinérant en Guinée. Le Ministère de la Culture rebondit sur l'idée et envisage la création d'une Troupe Nationale de cirque, s'inspirant ainsi des Ballets Africains créés par Keïta Fodebadans dans les années 1950.

Trois mois plus tard, le projet est lancé. Telivel Diallo, Directeur de la Culture, rencontre les directeurs de troupes et ballets de quartier de Conakry. Pierrot Bidon, fondateur d’Archaos et figure du cirque contemporain français est contacté pour participer à la sélection des artistes et jeter les bases du projet.

Le projet vise à créer une troupe qui deviendrait ainsi le premier cirque acrobatique aérien d’Afrique. L’idée d’un spectacle dont la scénographie s’articulerait autour d’un baobab prend forme. En septembre 1998, Circus Baobab est né : 8 filles et 20 garçons âgés de 15 à 25 ans, danseurs, percussionnistes et acrobates travaillent avec Pierrot Bidon et les chorégraphes guinéens sur un thème inspiré d’une ancienne légende de l’ethnie bambara : La Légende du Singe Tambourinaire.

La formation s’échelonne alors sur 2 ans, sous la houlette d’Isabelle Sage qui en assure la mise en place et les outils entre la France et la Guinée. Les entrainement se déroulent dans un vieux gymnase de Conakry.

Yékini intègre la troupe en 2006, il est déjà un enfant acrobate car comme de nombreux enfants de Guinée il s'entraîne à exécuter des figures et des prouesses sur les plages de Conakry. Il n'a donc pas de mal à intégrer le CIRCUS BAOBAB avec qui il va partir en tournée en 2007 et 2008.

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Vimeo - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • MySpace - White Circle
  • Google+ - White Circle

© 2023 by SUMMER SISTERS.  Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now